Association Culture Sans Frontières

La naissance de l’Association

Culture Sans Frontières est née le 3 novembre 2003 à la suite de l’accueil d’artistes balafonnistes de la région de Sikasso au Mali : Famoussa et Lamissa BERTHE. La réalisation de ce projet a permis l’intervention des artistes dans une dizaine d’établissements scolaires et centres pour enfants et adultes handicapés. Leur venue fût clôturée par une journée africaine organisée par l’Association à l’espace Bruyères Loisirs Culture de Bruyères-Le-Châtel. Ce fût l’origine de ce que nous organisons aujourd’hui chaque année : le Festival des arts africains.

Le développement de l’Association

L’année suivante, la participation aux Forums de Bruyères-Le-Châtel et Breuillet a permis de lancer la mise en place de cours de danse africaines et de percussions pour enfants et adultes. D’une dizaine d’adhérents, l’association est passée à plus de 80 adhérents chaque année. Depuis 2011, la réalisation d’un atelier de création artistique a donné naissance au groupe Culture Sans Frontières réunissant danseuses et musiciens qui participent à la promotion de CSF lors de manifestations culturelles et festives.

De nombreux projets avec les écoles, les centres de loisirs, les centres et foyers pour enfants et adultes en difficultés, ou handicapés ont été réalisés depuis la création de CSF. Les écoles de Bruyères-Le-Châtel ont profité de NAP Danse Africaine et NAP Percussion en 2016. L’école des Molières d’Egly réalise en 2017 un projet rythme du monde avec l’Association.

La vie de l’Association

Dans la vie hebdomadaire de l’association, les rendez-vous à ne pas manquer sont bien évidemment les cours de danse et percussion, pour les enfants, jeunes et adultes, répartis sur trois journées : les mardis, mercredis et samedis. Le plaisir de découvrir la culture traditionnelle africaine et partagé avec la volonté de la vivre au moment présent dans le partage. Le spectacle de fin d’année en juin permet aux élèves de montrer à leurs familles et amis les chorégraphies et rythmes appris durant l’année.

Enfin, les stages ponctuels, ayant lieu le dimanche, permettent aux élèves et à tous ceux qui n’auraient pas la possibilité de suivre les cours à l’année de venir profiter d’une après-midi de danse et percussion. Ceux sont des moments privilégiés notamment pour découvrir d’autres artistes qui viennent travailler avec les professeurs de l’association.

Venez découvrir l’Art africain ! Rejoignez-nous vite !